Carine Lacroix lors de la lecture publique, pendant le Festival Entr'Actes de thèâtre amateur au Diapason
Carine Lacroix lors de la lecture publique, pendant le Festival Entr'Actes de thèâtre amateur au Diapason

Invitée par Textes en l’air, l’auteur Carine Lacroix était en résidence d’écriture à St Antoine l’Abbaye

Carine Lacroix participera au Festival Textes en l’air 2016 avec les auteurs de théâtre, Blandine Costaz et Jérémie Favre.

Elle a quitté Paris pour venir passer une dizaine de jours, enfermée dans le petit appartement près de la mairie de St Antoine que l’on destine aux auteurs en résidence, une retraite quasi monacale pour créer. Elle a planché sur son texte, travaillant et retravaillant ses phrases, cherchant le mot juste, le bon rythme de la phrase. « Hâtez-vous lentement, disait Boileau, et sans perdre courage, vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage » conseillait-il. Loin de l’agitation parisienne, dans le calme du village médiéval antonin, Carine Lacroix a pu avancer son travail d’écriture et elle lira son texte cet été lors du Festival Textes en l’air qui aura lieu la dernière semaine de juillet comme chaque année. Elle était déjà venue lors du Festival de théâtre amateur Entr’Actes à St Marce et avait donné une première lecture de ses textes au Diapason. Phrases courtes et images fulgurantes qui vous bousculent, de la fantaisie et de l’intensité qui vous soulève, elle poursuivra son travail à Paris, tout en continuant à participer à des lectures de ses textes dans divers lieux de la capitale.

Après avoir été comédienne et voyageuse, elle est entrée en écriture et s’y tient. Sa pièce Burn Baby Burn, jouée au Studio de la Comédie Française a remporté un franc succès. Une fille sans personne, a reçu le prix Durance-Beaumarchais à Grignan et a été lu lors de plusieurs festivals. Sa pièce, Le torticolis de la girafe, a été jouée en 2012 au théâtre du Rond-Point à Paris. Son dernier texte en cours d’écriture qui portera le titre de « Mais comment trouver le printemps, quand on est enfermé dans l’hiver ? » raconte l’histoire d’un homme et d’une femme qui n’ont plus vingt ans, deux solitudes qui n’arrivent pas à exister comme ils le souhaitent, arriveront-ils à se rencontrer ? Nous aurons le plaisir d’assister à la lecture de la suite de leur histoire en juillet prochain, avec la participation de la Cie des Mangeurs d’Etoiles.

Les résidences de Textes en l’air se poursuivent, Blandine Costaz et Jérémie Favre ont pris le relais et étaient présents cette semaine à st Antoine.

Francoise Daudeville

article publié en juin sur le mémorial de L'Isère

1, Carine Lacroix et Jacques Puech, directeur artistique de Textes en l'air/ 2, Victor Mazzilli et Blandine Costaz en lecture à Chevrières , 3 Jérémie Favre et Blandine Costaz en lecture à St Antoine1, Carine Lacroix et Jacques Puech, directeur artistique de Textes en l'air/ 2, Victor Mazzilli et Blandine Costaz en lecture à Chevrières , 3 Jérémie Favre et Blandine Costaz en lecture à St Antoine1, Carine Lacroix et Jacques Puech, directeur artistique de Textes en l'air/ 2, Victor Mazzilli et Blandine Costaz en lecture à Chevrières , 3 Jérémie Favre et Blandine Costaz en lecture à St Antoine

1, Carine Lacroix et Jacques Puech, directeur artistique de Textes en l'air/ 2, Victor Mazzilli et Blandine Costaz en lecture à Chevrières , 3 Jérémie Favre et Blandine Costaz en lecture à St Antoine

Retour à l'accueil