la réunion des bénévoles le premier jour
la réunion des bénévoles le premier jour

la réunion des bénévoles le premier jour

échos du festival Textes en l'air par Francoise Daudeville, bénévole
  • Cette année j’ai travaillé à la Librairie du Baz'arts des Mots (voir mon article d'août 2011 : http://fdaudevillearticles.over-blog.com/article-le-baz-art-des-mots-une-librairie-qui-merite-le-detour-119476519.html ...) venu d'Hauterives pour nous donner un fonds d'écrits de théâtre, (surtout de l'éditeur et ami Emile Lansmann) ou sur le théâtre, ainsi que des essais sur le thème de cette année : "volte-face contre la barbarie" (dont le livre présenté dans l'article précédent). C'est Michel Duckit de la Cie des Tréteaux de la Cumane qui en avait la responsabilité et qui nous a bien facilité le travail, tout en créant une bonne ambiance sur le stand.

Etre bénévole permet de donner un coup de main aux organisateurs et de bénéficier d'accès gratuits à quelques spectacles ainsi que de l'ambiance conviviale de l'événement.

La situation du stand nous a fait croiser les auteurs en résidence, c’était sympa de pouvoir les rencontrer au passage.

La librairie a reçu beaucoup de visites surtout dans le week-end, malgré la chaleur ou la pluie...

  • Cette année la cuisine était sur le mail, toujours délicieuse et bien équilibrée, sous la responsablité de Jean Pierre Blanc et des bénévoles, sourire compris.
  • Les spectacles : j’ai assisté aux spectacles créés par les enfants, c’était de bonne tenue et bien encadré par Victor Mazzili et Auriane Abecassis entre autres. Je trouve ces immersions avec des jeunes très intéressantes pour initier les jeunes au théâtre et aider certains à trouver leur voie. De futurs spectateurs assidus au Festival et de futurs comédiens pour certains ? Le public a été nombreux à les suivre.
  • Les Gentils Somnambules, …spectacle toujours de qualité, agréable et léger, ce qui a donné un bon moment de détente et de rêverie, sur lequel un public fort nombreux s'est laissé bercer pour un soir (ou deux) loin des préoccupations du moment. Le fonds est aussi présent au final sur l’idée de faire volte-face devant nos peurs, nos cauchemars …
  • Ensuite j’ai assisté au « Pont de Pope Lick », très bien joué, bonne mise en scène minimaliste, beau texte, même si le sujet était assez dur : de jeunes adolescents de quartiers pauvres qui jouent à courir devant un train, un défi ou un suicide, devant une sensation d'impasse ? Le texte laisse découvrir les relations et l'intrigue entre les personnages au fur et à mesure de la pièce.

Les lectures des auteurs en résidence :

  • la première du mercredi soir m’a tenue en haleine, sur un texte de Jérémie Fabre lu et joué

par une équipe de comédiens et auteurs.

  • J’ai bien apprécié le texte de Carine Lacroix, qui nous a laissé dans des émotions intenses : pensées d'une jeune femme qui dit adieu à son enfant, sachant qu'une maladie va bientôt l'emporter. J'aurais aimé toutefois un temps de questions à l'auteure après sa lecture.
  • La lecture du texte de Blandine Costaz : le rythme, la vivacité des dialogues, l’enchaînement des scènes et la fulgurance des images et des mots m’ont soulevée et emportée dans l’univers fantasque de l’auteur. On ne peut pas résister ! Texte bien soutenu également par les lecteurs-acteurs qui ont su lui donner vie.
  • Enfin lecture de Jérémie Fabre dans les rues de St Antoine Dimanche : la pérégrination n’était pas trop dure pour mes difficultés à marcher et les lieux plutôt bien étudiés pour s’asseoir (même si parfois pas assez de places assises). Même la pluie n’a pas refroidi le public !

Moi, j’aime le côté farfelu de l’écriture de Jérémie qui sait emmener le public dans le dédale d’histoires improbables avec beaucoup d’humour. Il n’a pas peur d’oser ! Je n’ai pas forcément tout suivi de l’histoire mais j’ai aimé la promenade qu’il nous fait faire dans des univers inconnus, des fictions pourtant pas toujours faciles…(après l’explosion nucléaire…)

Je n’ai pas pu voir d’autres spectacles, quand on veut travailler comme bénévole on ne peut pas profiter de tout. L’accès à certains spectacles est déjà un avantage bien agréable mais il faut faire des choix.

  • La tenue du Festival m’a semblé de qualité mais je ne peux avoir une impression d’ensemble, n’ayant pas vu « Rue des voleurs » ou d’autres moments forts.
  • Bravo aux organisateurs, aux bénévoles, aux comédiens, aux techniciens qui ont su garder la simplicité de ce festival unique en son genre, grâce à la bonne volonté, à l'humour, la simplicité et l’adaptation aux imprévus des acteurs et organisateurs du Festival ont rendu cet événement de qualité, vivant et bon enfant !
  • A renouveler, bien sûr …

FDaudeville

échos du festival Textes en l'air par Francoise Daudeville, bénévole échos du festival Textes en l'air par Francoise Daudeville, bénévole
échos du festival Textes en l'air par Francoise Daudeville, bénévole
échos du festival Textes en l'air par Francoise Daudeville, bénévole
échos du festival Textes en l'air par Francoise Daudeville, bénévole
échos du festival Textes en l'air par Francoise Daudeville, bénévole
à la cuisine on garde le sourire
à la cuisine on garde le sourireà la cuisine on garde le sourire

à la cuisine on garde le sourire

Geneviève Romey présidente accueille les personnalités venues à l'inaugurationGeneviève Romey présidente accueille les personnalités venues à l'inauguration
Geneviève Romey présidente accueille les personnalités venues à l'inauguration

Geneviève Romey présidente accueille les personnalités venues à l'inauguration

Les Gentils dans le Carnaval des somnambules
Les Gentils dans le Carnaval des somnambulesLes Gentils dans le Carnaval des somnambules

Les Gentils dans le Carnaval des somnambules

lecture du Dieu Dictionnaire ou le pouvoir des mots Blandine Costaz et Clémence Weill
lecture du Dieu Dictionnaire ou le pouvoir des mots Blandine Costaz et Clémence Weilllecture du Dieu Dictionnaire ou le pouvoir des mots Blandine Costaz et Clémence Weill
lecture du Dieu Dictionnaire ou le pouvoir des mots Blandine Costaz et Clémence Weilllecture du Dieu Dictionnaire ou le pouvoir des mots Blandine Costaz et Clémence Weill

lecture du Dieu Dictionnaire ou le pouvoir des mots Blandine Costaz et Clémence Weill

CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !
CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !

CLIQUEZ A DROITE POUR VOIR D AUTRES PHOTOS !

Retour à l'accueil