Exposition à Pont en Royans , à voir jusqu’au 2 septembre 2017

Dans le cadre de la biennale Nord-Sud, et des échanges d’artistes en résidence avec le Québec, le 27 juin a eu lieu une table ronde où les artistes québécois ont pu expliquer leur démarche au public. Giulia Turati (directrice du centre d’art) et Philbert Gautron (président de l’association) et Catherine Barnabé ont accueillis les artistes qui ont ensuite  montré leur travail, nommé « La forteresse ouverte ».

 

Jean-Philippe Luckhurst-Cartier et Mathieu Grenier, jeunes plasticiens venus de Québec ont été accueillis à Pont en Royans durant un mois de résidence. Leur travail est inspiré par le site du Vercors  et du village dans lequel où ils ont vécu, prenant des photos, des vidéos, bandes sons, afin de s’imprégner de ce milieu nouveau pour eux. Ils nous font part de leurs expériences, de leurs découvertes, de leur façon de travailler à deux, tout en respectant le mode de création de chacun.

 

Ils ont rencontré ce qui fait la spécificité du lieu, des habitants,  comme cette commerçante qui leur a parlé de son expérience d’intégration en tant qu’étrangère dans le village et comment elle a fini par trouver sa place. ..

Le Vercors est aussi représenté par un amas de moraines récupérées sur les flancs de la montagne, où des morceaux de métal sont fichés ; ce qui fait tout à coup penser à la croix de replonge le spectateur dans l’histoire de la guerre et de la résistance si présentes encore dans la région. Un pauvre drapeau blanc représente ces combats livrés dans les bois et qui marquent encore les habitants.

 Ils sont allés jusqu’à modifier l’architecture de l’espace d’exposition en créant un mur recouvert de lauzes, comme une porte d’entrée pour pénétrer avec un nouveau regard dans ce monde  que les artistes ont ressenti et transmis.

Nathalie Muchamad et Johan Sordelet

Deux autres artistes, Nathalie Muchamad et Johan Sordelet, se préparent à l’échange et vont partir cet été à Montréal, avec « Espace Projet », pour vivre à leur tour une résidence qui leur permettra de travailler et d’exposer.

L’association Textes en l’Air était présente également et Jacques Puech, directeur du festival de théâtre qui va avoir lieu du 26 au 30 juillet prochain  a présenté Suzie Bastien, auteur québécoise en résidence actuellement à St Antoine l’Abbaye. Elle présentera le fruit de son travail, le 26 juillet jour de l’inauguration. Elle travaille également sur le thème de l’identité et du territoire.

Suzie Bastien, auteure québécoise, en résidence avec Textes en l'air à St Antoine l'Abbaye

Françoise Daudeville

Juillet 2017

Retour à l'accueil