Bonjour,

Tableau Mandala Cosmos acrylique et pigments sur papier, format raisin

Je vous invite à mon exposition de peinture "MANDALAS" qui aura lieu à l'OFFICE DU TOURISME de ST ANTOINE L'ABBAYE   (Isère) du 22 septembre au 29 octobre 2017 

Le "mandala" signifie cercle sacré en sanscrit. Les occidentaux ont adopté ce mot pour désigner autant les peintures tibétaines, support de méditation, que toutes les représentations symboliques à partir de formes géométriques que l'ont peut trouver dans toutes les civilisations du monde...

En occident, nous avons les "rosaces" et les labyrinthes" de nos églises. La géométrie sacrée a permis de construire nos cathédrales. Les indiens d'Inde comme ceux d'Amérique utilise ces symboles pour la guérison.

Elle fait écho en nous à un besoin de structurer, d'ordonner ce qui pourrait apparaître comme chaotique dans l'existence. D'après mes expériences, j'ai souvent trouvé qu'une géométrie, une structure ordonnée préexistante,  résidait sous une apparente absurdité des choses. Ce qui nous semble aller à l'encontre de notre besoin de liberté, de créativité et d'indépendance totale, un beau leurre bien entendu..

Moi qui ne suis pas matheuse pour un sou, j'ai senti que les anciens s'appuyaient depuis toujours sur des vérités mathématiques et que la "création" répondait à ces Lois. Ce n'est pas pour autant que je me suis mise à faire des calculs savants pour mes tableaux, je reste dans la spontanéité du geste la plupart du temps, car la structure est sous-jacente de toute façon.

Mandala fleurs dessin et aquarelle 15x15

Par contre, quand je veux me détendre ou me concentrer pour éviter l'agitation de l'esprit que  le monde actuel, avec ses tendances à zapper et à aller de plus en plus vite, nous oblige à vivre,  je peux créer des "mandalas" en utilisant simplement un compas et une règle et en faisant se rejoindre spontanément des points de jonction, ce qui forme des figures géométriques qu'on pourrait nommées "spontanées". Cela s'apparente à une méditation, mon esprit se pose de lui-même et retrouve la paix et la profondeur des choses pendant un instant.

Dans les années 2000, je suis restée une année sur mon coussin de méditation, au monastère Tibétain du Bost, en Auvergne, pour apprendre la peinture tibétaine. Elle s'apparente à notre technique de peinture du Moyen-Age, puisqu'on la fabrique à partir de pigments et de colle de peau d'animaux que l'on mélange à chaud. De fines couches de peinture étaient superposées sur une toile enduite de cette colle, qui mesurait 8 mètres de diamètre. Nous étions une dizaine sur trois étages d'échafaudage, à peindre sur les conseils de Norbou, un maître de peinture venu du Sikkim.

Loin des problèmes du marché de l'Art occidental et du concept d'artiste branché, nous faisions chaque jour l'offrande de notre travail "pour le bien de tous les êtres". Ce qui est très libérateur.

Chez les tibétains, la peinture est très codifiée et correspond à des rituels d'initiation : souvent elle représente en deux dimensions un palais avec des portes gardées par des divinités. Au fur et à mesure de sa compréhension, l'apprenti avance peu à peu vers le centre, guidé par son maître (au sens d'enseignant).

Le centre, lieu non du "néant " mais de la non-forme, ce qu'on traduit parfois par "espace", "absolu", "éther" mais les mots ne peuvent décrire ce qu'est l'expérience à vivre, puisque c'est à cela que doit arriver l'étudiant bouddhiste.

On connaît les mandalas de sable qui sont faits pour des cérémonies particulières. Durant des jours entiers, les moines se relayent pour créer ces tableaux à l'aide de cornets remplis de sables colorés. Puis, ce qui étonne les occidentaux que nous sommes, ils effacent tout et jettent les sables mêlés dans une rivière. Simple rappel de l'aspect éphémère de la vie, et de toute chose en général. Le cycle de la naissance-vie-mort étant une vérité que l'on enseigne dès le plus jeune âge pour ne pas s'attacher aux aspects matériels de l'existence.

Ensuite, j'ai eu besoin de reprendre une expression plus spontanée en faisant des mandalas "abstraits", puis je me suis mise à travailler pour structurer ma créativité et , par ce chemin,  j'en suis venue à expérimenter le mandala en tant qu'art-thérapie, sentant bien que la géométrie "remet en place", réorganise,  ce qui nous apparaît comme éparpillé, absurde, désordonné...C'est un chemin qui permet de retrouver sa place et ce fameux sens de la vie que nous cherchons tous, de plus en plus dans un monde troublé et en transition.

Les lois géométriques étant valables dans tous les coins du monde et toutes les civilisations, j'ai voulu faire le lien avec la géométrie sacrée de l'église de St Antoine, car les églises en occident sont construites selon ces mêmes lois, comme les divers monuments cérémoniels plus anciens que l'on a pu retrouver partout dans le monde.

A l'intérieur de l'église on retrouve sur des colonnes des "chrismes" qui sont des figures géométriques rondes portant des lettres grecques (comme l'alpha et l'omega), symboles datant du christianisme primitif? J'ai également étudié les peintures murales datant du XIVe au XVIe siècles qui sont visibles dans l'église.1)

Symbole Chrisme sur les murs de l'église de st Antoine

Quant à de nouvelles peintures, plus oniriques et poétiques  qui sont venues cet été durant ma résidence artistique à Voreppe,  elles m'ont inspiré des CONTES pour enfants que j'ai également notés. Ainsi je retrouve mes deux modes d'expression, peinture et écriture si chers à mon coeur ! 

La fée d'or, tableau acrylique et pigments sur papier, format 50X65 (et conte du même nom)

Si vous souhaitez que je sois présente lors de votre visite, prévenez-moi  (06 07 30 12 97)

Lieu : Place Ferdinand Gilibert, en face de la grande porte de l'Abbaye et de la Mairie.

Renseign. de l'Office du Tourisme de St Antoine : 04 76 38 53 85

septembre : lu,ma,me, ve 9h30 à 13h et 14h30 à 17h30, jeudi matin, samedi 14h30/17h30

octobre : mardi au samedi uniq. l'après-midi 14h30/17h30. Fermé le lundi, jeudi et dimanche

1)Pour les symboles de l'église de st Antoine, voir l'excellent livre de Gisèle et Robert Bricault St Antoine l'Abbaye (histoire secrète, symbolisme, guérison)

 

Retour à l'accueil