Flyer+ATD+France+3

J'ai regardé ce film relatant les années où le Père Joseph Wrésinsky, fondateur d'ATD Quart Monde , partage sa vie avec les plus pauvres des plus pauvres, ceux qui vivaient au camp de Noisy le Grand dans les années 50 à 60 et plus...On sent que ce film a du être une grande aventure pour ceux qui l'ont tourné (et une aventure aussi pour ceux qui l'ont vécu).

Les acteurs, professionnels ou non, y mettent tout leur coeur. On y voit la violence quotidienne, des conditions de vie déplorables mais où pourtant, on tente de garder la tête haute, des combats pour garder sa dignité malgré la faim, le froid, l'insalubrité, le mépris des autres pour ces populations trop marginales que certains ne veulent pas voir ou même voudraient supprimer...On y entend des confidences de ces femmes dont la vie a été dure dès l'enfance et cela a empiré à l'adolescence, une pauvreté quasi familiale et transgénérationnelle... 21179 joseph-insoumis 440x260-copie-1

Tout ceci n'est pas léger à regarder, des émotions montent, de la révolte aussi...Mais aujourd'hui, où en est-on de la "misère" ? Elle n'a pas tout à fait le même visage, des populations venues d'ailleurs se mélagent aux français les plus pauvres et vivent ces mêmes conditions horribles. Les "camps" existent toujours.

D'autres au fond de leur HLM de béton qui n'arrivent plus à boucler les fins de mois, à payer leur loyer, l'eau, l'électricité et le reste...Les RSA et autres aides ne suffisent plus. La protection sociale se réduit comme peau de chagrin et ce sont les plus faibles qui en font les frais...Sans compter la solitude des personnes isolées qui n'ont plus de vie sociale, des familles monoparentales...Précarité, petits boulots, petits logements, débrouille... et pour répondre à tout cela : un harcellement administratif, une lenteur voire un arrêt de certaines aides, une chasse aux fraudeurs, des formes de rejet et d'exclusion permanentes ...On écrase les "petits", ceux qui n'ont pas les moyens de se payer des avocats et des experts financiers pour gérer leur maigre porte-monnaie...Les autres, ceux qui ont du bien et des relations s'en sortent bien et leur porte feuille boursier explose tant il grossit... C'est injuste !...On va faire payer la crise aux plus démunis, incroyable !

 

C'est pourquoi FR3 n'a pas "assuré" dans le débat présenté après le film.

A part Anouk Grimberg, seule à soutenir avec émotion, les plus pauvres dont elle a partagé l'histoire et la vie sur le tournage. Il manquait une personne d'ATD ayant connu le père Joseph et surtout des personnes concernées par la pauvreté qui pouvaient apporter leur témoignage.

L'on n'a vu que des intellos bobos qui se moquaient du monde avec leurs belles paroles et leurs questions sur la "charité" tout-à-fait hors sujet..On se demande s'ils ont vu le film ?

Franchement, ATD et d'autres associations d'aide ont encore du travail à faire pour faire respecter les DROITS des plus pauvres...

FD wresinski

Retour à l'accueil